requinquer

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre moderne : 5 fréquence : 27

requinquer & se requinquer ; (requinquer l'os) v.tr.

Se remettre, se rétablir, reprendre des forces, redonner des forces (boire), remettre en état ALL : sich aufraffen

Synonyme : santé (retrouver la), guérir, retrouver la forme, se rétablir

1999 J'avais installé des perfusions intraveineuses de protéines, pendues à des crochets, afin qu'ils se requinquent. 1999. Massacre à la chaîne 2013 Pour me requinquer, je n'ai jamais mieux trouvé que la montagne et le ski. 2013. Moi Dodo la Saumure 2013 Les faux Lacoste me requinquent financièrement. Nous multiplions par dix le prix d'achat, après avoir graissé les douaniers ! 2013. Moi Dodo la Saumure 1937 chaque fois qu'ils paraissent un peu languissants… épuisés… vite elle les requinque avec son breuvage 1937. Bagatelles pour un massacre 1937 Je suis prompt à me requinquer… un petit compliment me suffit… me rambine comme une strychnine 1937. Bagatelles pour un massacre 1800 Allons-nous-en, en ce cas, nous requinquer pour la noce de Jérôme 1800. Vadé à la grenouillère, folie poissarde en un acte et en prose 1919 Les premiers jours de repos furent employés à requinquer le régiment, à distribuer du linge et des effets, à laisser les soldats se prélasser sur de la bonne paille 1919. Au Mont Kemmel - La colline héroïque 1964 Monsieur Thomson, le chauffeur aux lorgnons d'or, se requinque 6 rue Vermeille quand sa Messaline haute comme ça l'a laissé sans globules rouges. 1964. Les rues de Levallois 2007 Ces boit-sans-soif n'en croient pas leurs yeux rendus vitreux par l'abus des p'tits blancs secs matinaux, de ceux qui requinquent. 2007. La gigue des cailleras 1911 toute la journée tu claquais du jus sale au lavoir de l'impasse Chalabre, et le soir, à la camoufle, tu te brûlais les clignots à requinquer les frusques des voisines pour pouvoir abouler, de temps en temps, un linvé 1911. Le journal à Nénesse 1977 C'est pendant cette marche que Beyer a lâché la rampe. Il s'est arrêté de marcher, tout simplement. Et puis, glop ! Il est tombé sur le dos. Pas mort. On pensait qu'une piqûre suffirait à le requinquer. 1977. Faut pas rire avec les barbares <11 citation(s)>

Altér. de reclinquer «redonner du clinquant», selon Bloch-Wartburg, rad. onomat. klink-, et aussi reclinquer «réparer une barque», 1382, du hollandais Klink ; pour Guiraud, de re-, et clinquer, clincher, du lat. clinicare «faire pencher, incliner», antonyme de déclinquer → Déglinguer (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 530