estoque

fréquence : 12

estoque

& estoc ; avoir de l'estoc ; être un homme d'estoque ; à l'estaque ; perdre l'estoc

Esprit, malice, ruse, finesse, avoir de l'esprit, de l'intelligence ; avec habileté (sans que la victime ne s'aperçoive du vol) ; perdre l'esprit

1828 à minuit, on nous dira de sortir, alors tu feras semblant de t'en formaliser, et François saisira l'occasion pour te pousser la botte. Tu es un homme d'estoque, le reste va sans dire 1828. Mémoires de Vidocq – Les voleurs 1872 Il lui a chopé sa blague [montre] à l'estaque [sans qu'il s'en soit aperçu]. 1872. Dictionnaire d'argot ou de jargue (8) 1911 J'ai beau essayer de faire du flafla : je loche, je perds l'estoc, j'ai le taf au fignoton… 1911. Le journal à Nénesse 1911 Jamais de rouspétance, toujours fignole, amiteuse avec les pantes, et roublarde pour leur maquiller des mamours, et les faire cracher au bassinet… Mince d'estoc ! Ce qu'elle en connaissait des talents de société, ma largue ! 1911. Le journal à Nénesse <4 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 677