déblatérer

date : 1798 registre ancien : 6 registre moderne : 5 fréquence : 20

déblatérer & déblatérer contre ; déblatérer que v.tr.

Parler, dire, énoncer (des sottises notamment) ; médire ; dire que

Synonyme : parler, dire, médire, critiquer / critiqué, éreinté, calomnié / médisant, critique

2008 Eh bien avec mon discours j'ai l'impression d'être aussi incongrue que Paris Hilton déblatérant un exposé magistral sur la mécanique quantique. 2008. Kiffer sa race 2008 Adam, y commence à jacter sur elle, il déblatère que je devrais pas la fréquenter. Tout ça derrière mon dos, vu qu'il me cause pas. 2008. Kiffer sa race 1982 une machine à écrire IBM qu'il suffisait de chatouiller pour qu'elle se mette à déblatérer un tas d'inepties à vous envoyer dans les trente secondes à la pharmacie la plus proche 1982. Qui vous parle de mourir ? 1799 Laissons, frères péteurs, ces hommes sans goût déblatérer sans cesse contre notre héros, et l'accuser de prononcer difficilement, de bégayer et d'avoir la langue pesante. 1799. Éloge du pet. Dissertation historique, anatomique et philosophique 1870 les patrons sublimes travaillent à vil prix et déblatèrent contre leurs concurrents 1870. Le sublime ou le travailleur comme il est en 1870, et ce qu'il peut être 1898 Au cours de son ascension, Cornouillat n'a cessé de déblatérer contre son macchabée, ce lâcheur indélicat 1898. Bistrouille en Cour d'Assises ou le cadavre ambulant. Contes du Petit Pioupiou (5e série) 1911 Dans un marqué j'aurai bien le temps de tout déblatérer… Je demanderai après qu'on fasse passer tout ce charibotage à ma mère… 1911. Le journal à Nénesse <7 citation(s)>

Lat. deblaterare « criailler, bavarder », de de-, et blaterare, mot onomatopéique (GR) / 1798 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 292