gaminerie

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre moderne : 2 fréquence : 14

gaminerie n.f.

Plaisanterie gentille ; enfantillage, péché véniel, paroles, actes d'un gamin ; puérilité, naïveté ; comportement de gamin, parfois coquin ; esprit railleur du gamin ; petite querelle

Synonyme : puérilité

2008 Le pire, c'est que les grands, ils sont trop vex' que les petits aient repris la palme. Pour eux, finies les gamineries, c'est le bac, faudrait voir à pas trop se la couler douce. 2008. Kiffer sa race 1968 S'attaquant à un homme d'expérience indécise, la gaminerie de Mlle Patenôtre opérait des ravages terrifiants 1968. Le terminus des prétentieux 1870 à nos gamineries, ils répondaient par ce qu'on appelle dans les ateliers la blague 1870. Le sublime ou le travailleur comme il est en 1870, et ce qu'il peut être 1917 Nous étions presque heureux. Un peu de Paris, de son esprit, de sa gaminerie héroïque dansait autour de nous. 1917. L'évasion. Récit de deux prisonniers français évadés du camp d'Hammelbourg 2012 rien de très grave, c'était des gamineries, mais aussi des vols dans les vestiaires, dans les sacs à main… 2012. Des clous dans le coeur <5 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 843