roupie

registre ancien : 4 fréquence : 5

roupie

n.f.

Morve qui descend d'une narine, pendant au nez, goutte sécrétée par les fosses nasales

Synonyme : morve, morveux

1828 était pourvu d'un nez excessivement long, qu'il prenait une grande quantité de tabac, et qu'il avait constamment au-dehors comme au-dedans les narines obstruées par une roupie considérable, ce qui lui donnait une voix nasillarde 1828. Mémoires de Vidocq – Les voleurs 1822 son jabot chargé de roupies de tabac, son air agité d'énergumène 1822. Le peintre des coulisses, salons, mansardes, boudoirs, moeurs et mystères nocturnes de la capitale ou Paris en miniature (etc.) par un lynx magicien 1890 sa figure blafarde d'assassin lâche, son nez en pied de marmite où pend une roupie infecte 1890. Biribi <3 citation(s)>

Selon Guiraud, var. dial. de reupie «crachat» (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 788