pleurnicher

date : 1739 registre moderne : 4 fréquence : 69

pleurnicher & repleurnicher v. intr.

Geindre, se plaindre, pleurer puérilement et se plaindre ; pleurer bêtement, comme un enfant, de façon infantile, pleurer sans gravité, sans inspirer la compassion, avec affectation, en se forçant ; (couler doucement)

Synonyme : pleurer, pleurs, plaindre, se plaindre, porter plainte

1890 Le caporal bégaye, pleurniche 1890. Biribi 1981 elle est réellement bouleversée. Elle se recroqueville de nouveau et se remet à pleurnicher. 1981. Mort à facettes 1971 c'est vrai que je n'avais plus le temps de pleurnicher sur le passé… 1971. Histoire de Michèle 1953 Je l'dirai au caporal, criait-il, pleurnichant, dès qu'un élève l'apostrophait 1953. Allons z'enfants 1931 au tribunal de Tours, devant les juges embarrassés, j'ai vu des évadés pleurnicher : –Envoyez-moi en prison. Pas à Mettray, j'y suis, Monsieur, trop malheureux ! 1931. Enfants du malheur ! 1956 Bérurier commence à ouvrir un store. […] Il clape de la menteuse et balbutie : –J'ai soif ! –Ivrogne ! –C'est l'avion qui me barbouille, pleurniche-t-il. 1956. Fais gaffe à tes os <6 citation(s)>

De pleurer ; l'élément -nicher correspond à des formes régionales signifiant «morve» (Guiraud) (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 636