blagueur

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1808 registre ancien : 4 registre moderne : 4 fréquence : 50

blagueur & blagueuse (fém.) n., adj.

Plaisantin, qui amuse, qui fait des plaisanteries ; qui fait des canulars, moqueur ; mystificateur, menteur, vantard, qui invente des histoires ; railleur, insolent

Synonyme : moqueur, ironique, menteur Famille : blague

1875 Vous ne connaissez pas la Canebière. C'est là qu'il y a de belles femmes. Elles vous zen ont de grandes comme mon chapeau. Troun de Dieu ! Et à la bonne heure on peut foutre là dedans. –Allons, blagueur, on la connaît la Canebière, comme s'ils étaient plus forts que d'autres les vits marseillais ! 1875. À la Feuille de rose, Maison turque 1914 –… que je te dise, ce que je dirai bientôt au Président de la République ? –Tu y causes… Toi !… –Et pourquoi pas ? –Gros blagueur ! Elle ajouta, sérieuse : Un homme, faut toujours que ça nous mente… pour s'faire passer au-d'ssus qu'il n'est ! 1914. La grâce de Bichu, dans Racaille et parias 1907 Vous êtes un blagueur. Vous tueriez père et mère pour un bon mot 1907. L'amour s'amuse - Roman 1938 ses yeux trop maquillés n'ont aucune de ces pensées blagueuses ou mauvaises 1938. Moi, un nain 1845 Chaque collège a son type particulier : ainsi le Louis-le-Grand est taciturne et piocheur, le Charlemagne blagueur; le Henri IV réfléchi, le Bourbon muscadin, le Saint-Louis ennuyé, le Versailles endormi, le Stanislas vertueux, le Rollin élégant 1845. Les mystères du collège 1835 Vidocq, avec ses Mémoires, n'est, à leurs yeux, qu'un vieux blagueur. En général, ils n'accordent aucun mérite à cet ancien chef de police de sûreté : « C'est un homme que les circonstances ont aidé, et qui a joué de bonheur, » disent-ils. 1835. Les prisons, dans Nouveau tableau de Paris au XIXe siècle 1939 Berenson a bien connu Oscar Wilde qui était irlandais et avait en lui du blagueur, de l'exhibitionniste, qui était snob 1939. Journal de l'abbé Mugnier (1879-1939) 1861 il ne savait pas inventer, par conséquent, il n'était pas blagueur dans l'acception du mot… 1861. Le chemin de l'épaulette - Histoire de l'enrôlé volontaire 1915 Jollivet, qui, entre autres défauts, a celui d'être un peu blagueur, invente toute une histoire à faire dresser les cheveux sur la tête. Comme de juste, il se donne le beau rôle. 1915. Les poilus de la 9e 1903 J'irais bien consulter le médecin, mais à quoi bon ! Pour ces gens-là il faut avoir une maladie qui se voie, sans cela ils nous prennent pour des blagueuses et ne nous envoient même pas coucher. 1903. Les enracinées <10 citation(s)>

De blaguer ou de blague (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 267