enquiller

registre ancien : 9 registre moderne : 8 fréquence : 45

enquiller & anquiller ; enquyer ; enquier ; enquiller sur ; s'enquiller ; s'enquiller avec v.tr.

■ Entrer, pénétrer ; ■ faire rentrer (dans un établissement), faire entrer ; glisser furtivement ; ■ prendre, emprunter (une voie) ; ■ introduire (qqchose qqpart, dans qqchose) ; introduire qqun, le faire entrer qqpart ; se mettre à rouler sur la route ; se faufiler ; ■ poursuivre (un propos, changer de sujet) ; ■ s'associer avec, se mettre en relation avec IT : entrare

Synonyme : entrer

1863 Pours lors, j'enquille le pont de la Ré… Louis XV… Concorde. 1863. Le dernier jour d'un condamné 1957 Elle s'enquille à nouveau dans la charrette, me balance un coup de saveur timide accompagné d'un froncement de sourcils 1957?. Dix ans de frigo 2013 Le courant est toujours bien passé avec maître Blin. Et même si j'ai disparu de son écran radar, il ne m'a pas oublié, il me le prouve en m'enquillant dans une combine légale : me faire nommer liquidateur ad hoc. 2013. Moi Dodo la Saumure 2013 nous engageons la conversation, elle prétend être la petite-fille du maire de Dakar, avant d'enquiller sur ses prétentions financières. Je lui suggère derechef d'aller aux lattes, un conseil qu'elle suit subito pour le plus grand bénéfice de tout le monde. 2013. Moi Dodo la Saumure 2013 au bout de quelques jours, après avoir observé mes nouveaux compagnons d'infortune, je m'enquille avec un certain Donnadieu, le cousin de l'acteur, et surtout avec les pontes du milieu local, la famille Wylama, des Malbars, l'une des sept ethnies qui peuple l'île. 2013. Moi Dodo la Saumure 1850 Ce métier [venternier] consiste à monter la nuit au premier, secon et même troisième aux venternes […], esquinter l'espagnolette et enquier dans la piole 1850. La légende noire du bagne 1887 L'année prochaine, j'enquille aux Français ! 1887. Paris qui s'efface 1870 je suis venu te trouver pour que tu m'enquilles ce cadet-là quéque part 1870. Le sublime ou le travailleur comme il est en 1870, et ce qu'il peut être 1968 Dans une tôle enquille en brave 1968. Le gouêpeur et le voleur (Chansons dans la langue bigorne), dans François-Vincent Raspail ou le bon usage de la prison (etc.) 1840 À peine suis-je enquillé (entré), que je rebouise (vois) un pègre (voleur) qui m'avait reconnoblé (reconnu) 1840. (récit de voleur), dans Un an de prison, ou Souvenirs de Sainte-Pélagie 1840 Il y avait bien deux plombes (heures) que nous soiffions (buvions) quand je remouche (je vois) enquier (entrer) Mandal, dit l'escarpe (l'assassin). 1840. (récit de voleur), dans Un an de prison, ou Souvenirs de Sainte-Pélagie 2009 le Toyota déboucha en surface. Le motard se mit de nouveau à frémir. […] Il enquilla, serein, plein d'orgueil, certain de sa force. Il accéléra sur la voie Georges-Pompidou, doubla 2009. Sang d'encre au 36 2009 On passe par Bercy, on enquille sur l'A4 et on récupère Créteil. 2009. Sang d'encre au 36 2007 J'enquille à cent-dix la côte de Gainneville, vers la Nationale 15. 2007. La gigue des cailleras 1976 Durant un casse les risques d'échec sont fréquents. Tout peut arriver. Tu restes parfois une heure pour enquiller. Un passant, un voisin… tout peut advenir. 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza <15 citation(s)>

XVIIIe, de l'ancien quiller (même sens) (MCC) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 934