cailler

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre moderne : 6 fréquence : 13

cailler & ça caille ; il caille ; se cailler ; se les cailler

Faire froid ; avoir froid

Synonyme : froid, avoir/faire froid Usage : météo

2003 Il espérait qu'elle ne serait pas longue à se débarrasser de sa mère, parce qu'il se caillait sérieusement les miches sans son grimpant 2003. La pharmacienne 1981 En plein mois de février, ils devaient quand même se les cailler un rien 1981. Tiens, voilà du Bouddha ! 2003 Et un hall chauffé parce que ça caille dehors 2003. Dans l'enfer des tournantes 2013 je suis heureux, tranquillement installé devant ma table à cartes avec mon équipage, parce que dehors, ça caille sévère. 2013. Le Vendée de Jean Le Cam : "Gabart et Le Cléac'h, ils envoient du steak" 1977 Je rigolais parce que dans le paquetage il y avait un pull-over ; je ne ris plus, je caille. 1977. Faut pas rire avec les barbares 1977 L'hiver c'est plus difficile, il faut rester en ville coucher dans les gares et cailler pendant la journée. 1977. Les jeunes en prison. On nous enfonce <6 citation(s)>

B.− P. anal., pop. Être figé par le froid. On caille sur cette plage (Dub.). Ça caille. Il fait froid. (tlfi:cailler) /

Par analogie avec cailler=prendre en caillots (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 823