chelou

registre ancien : 8 registre moderne : 6 fréquence : 14

chelou & cheulou ; de cheulou adj.

■ Louche : pas honnête ; louche ; douteux, suspect, équivoque, qui incite à la méfiance ; incertain ; étrange, inattendu, surprenant ; ■ dépréciatif : nul, médiocre, pénible, agaçant ; ■ faux, absurde

Synonyme : étonnant, surprenant, étrange, bizarre Morphologie : verlan Usage : cité, djeunes

14825.jpg: 363x435, 64k (06 juillet 2011 à 18h42)

2008 Au quatrième étage, l'air embaumé d'encens rappelle la gitane trop chelou, Juliana qu'elle dit s'appeler. Avec sa tête de far breton, ça le fait moyen, mais personne n'ose émettre de doutes même si la Goulvenec, ses origines, c'est au pays du chouchen qu'elles sont. 2008. Kiffer sa race 2008 Le plus chelou, c'est que les zonards lui en veulent pour une raison qui me concerne [la bonne élève de la classe] et qui m'échappe : qu'un inconnu vienne titiller leur grosse tête les heurte. 2008. Kiffer sa race 1999 Il avait cru dur comme fer à ce baratin de cheulou, nous demandant si la femme avait laissé un numéro de téléphone ou une adresse. 1999. Boumkoeur 2003 C'est « soirée-chelou » ce soir 2003. Dans l'enfer des tournantes 2004 Mme Burlaud vient de me proposer un truc chelou : un séjour aux sports d'hiver organisé par la municipalité. 2004. Kiffe kiffe demain 2003 On rencontre des gens chelous dans ces fameuses nuits parisiennes 2003. Dans l'enfer des tournantes <6 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 821