péter un câble

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre moderne : 7 fréquence : 9

péter un câble

Exploser moralement, s'emporter, craquer, s'énerver, devenir fou, perdre la raison, ne plus avoir toutes ses facultés mentales, agir de façon déraisonnable

Synonyme : fou, déraisonnable, déraisonner, délirer

2008 Trois solutions s'offraient à David : primo, balancer au CPE et il était mort ; deusio, fermer sa gueule et il pétait un câble ; tertio, changer de collège. 2008. Kiffer sa race 2013 Garder son sang-froid reste donc indispensable. Un truc que mon associé ne comprend pas, un jour, il pète un câble en plein show et me dit, l'air désespéré : « J'arrête tout ! » 2013. Moi Dodo la Saumure 2000 Je crois que ce détenu a pété un câble. Hier, il a barbouillé les murs de merde 2000. Femmes en prison - Dans les coulisses de Fleury-Mérogis 2003 Pourtant, si je reste enfermée dans la baraque plus longtemps, je risque de péter un câble 2003. Dans l'enfer des tournantes 2004 Tu pètes un câble le jour où tu fraudes à gare du Nord et qu'il y a un petit contrôleur qui réclame ton titre de transport, là, tu vois personne, tu baisses la tête et tu vois Passe-Partout. 2004. Kiffe kiffe demain 2004 Ou alors elle en a marre de les histoires. Elle doit péter un câble avec tous les trucs que je lui raconte. 2004. Kiffe kiffe demain 2011 Faut qu'il se casse ! Je le supporte plus ! Je vous jure : je le supporte plus ! Il me fait péter un câble ! […] Il me fait péter les plombs, poursuit le codétenu. Moi, je suis un calme. Lui, il est hyperactif, il bouge tout le temps, il arrête jamais 2011. Dans la peau d'un maton <7 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 509