baffe

date : 1283 registre ancien : 7 registre moderne : 6 fréquence : 71

baffe & bafe ; baf' ; bâffe ; bâfe ; bâffre ; bâfre ; bafre ; baffre ; paire de baffes ; flanquer une paire de baffes ; mettre une baffe ; balancer une baffe ; filer une baffe ; foutre une baffe ; coller une baffe ; coller une paire de baffes ; distribuer des baffes ; prendre une baffe n.f.

Gifle, claque, soufflet, coup sur le visage ; gifler, donner un coup ; recevoir une gifle ALL : Stoss, Schlag, Ohrfeige

Synonyme : coup/s, gifle, correction

1914 rapport que chez nous le dab et la daronne i's flaupaient et qu'y avait toujours une baf' pour moi… 1914. Le numéro 23, dans Racaille et parias 1885 J'sais pas c'qui m'a retenu d'y foutre une baffre ! 1885. L'aventure de Marius Dauriat - Études d'argot, dans La Chair 1925 Elle n'est pas régulière, la soeur ! rétorque vivement Zaza ; pourquoi qu'elle lui montre ses cuisses, pour après te lui fout' des baffes ? 1925. La bonne vie 1968 C'est-à-dire que Mlle Marie-Marguerite de Noisepin allongea au monsieur une solide paire de bafes 1968. Le terminus des prétentieux 2003 Je me prends une baffe sans savoir pourquoi 2003. Dans l'enfer des tournantes 2004 Mais moi la violence je l'ai connue dans les commissariats. Moi, il m'est arrivé de mettre une baffe à un jeune… une baffe à un jeune qui me répondait mal, hein. 2004. Entretien réalisé par R. Zauberman le 9 juillet 2004, dans Les récits de vie de policiers 2011 Xavier n'a pas le temps de finir. Lherbier lui balance une baffe du revers de la main, en plein sur le pif. 2011. La nuit du vigile <7 citation(s)>

Comme paff : imitation du bruit (TIM cité par DEL) / Souffler : se rapporte au bruit et à l'action de souffler : on désigne un coup par le produit qu'il produit qu'on compare à un souffle. À cette série il faut ajouter buffe = coup et dont le sens s'est spécialisé en coups d'estocs et de taille (cf. ang. to buffet). Ce mot buffer ou bouffer a eu nettement le sens de « souffler ». Baffe a donné en argot moderne dans le sens métaphorique tiré du bruit le mot bâfre = coup, soufflet tandis qu'il laissait en anglais le sens de tromperie et c'est bien là le même mot que beffler (Cotgrave : beffler : to deceive, mocke or gull with fair words) (SCHW 1928, glossaire) / D'un rad. onomat. baf, exprimant la notion de «gonflé, boursouflé», d'où la notion de « coup » → Bâfrer (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 463