lustucru

fréquence : 7

lustucru

& Lustucru ; lustucru qui écoute s'il pleut ; lustucru qui s'en fout

Type, individu ; niais ; insulte ; sobriquet méprisant (à homme fort)

Synonyme : individu, type, quidam

1949 Il se tenait plus de rage Le Meheu comme c'était abominable un pourri pareil, un lustucru qui s'en fout, qui paume les consignes. 1949. Casse-pipe
1954 L'équipe spéciale se composait tout de même de quatre lustucrus bien nourris et fin gras, conséquence indirecte sans doute de ce boulot épuisant, et hautement spécialisé ! 1954. Le jaguar ne pardonne pas ! (Pitiless)
1911 je zyeutais trouble et j'en restais baba comme un lustucru qui écoute s'il pleut… 1911. Le journal à Nénesse
1956 Alors, gêné par le fauteuil qui m'écrase et par ce tordu qui rue dans les brancards, je lui mords le bras un peu plus haut que le coude. C'est pas pourtant qu'il soit appétissant, ce Lustucru ! 1956. Fais gaffe à tes os

<4 citation(s)>

LUSTUCRU, subst. masc. A. − Vx et pop. Pauvre diable, personnage niais et ridicule. Un drôle de lustucru (Lar. Lang. fr.). B. − [Employé comme nom propre] Le père Lustucru. Personnage imaginaire, croquemitaine qui apparaît notamment dans la chanson populaire : C'est la mère Michel qui a perdu son chat... (Dict. xixe et xxes. et France 1907). Rem. Parfois employé p. plaisant., à cause de sa consonance, à la place d'un autre nom : Je jouais, mon vieux Pierre, je voulais attraper la petite. Lustucru est un faux nom que j'ai inventé. D'abord je ne connais point le vrai (Renard, Poil Carotte, 1894, p. 217). Prononc.: [lystykʀy]. Étymol. et Hist. 1. 1661 « pauvre diable » (Poisson, Sot vengé ds Littré); 2. 1873 Père Lustucru (Lar. 19e). Prob. contraction graph. de l'eusses-tu-cru (FEW t. 2, p. 1301b). Bbg. Migl. Nome propr. 1968 [1957], p. 181. (tlfi:lustucru) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).