partir en brioche

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre moderne : 7 fréquence : 4

partir en brioche locution

■ S'effondrer, diminuer, péricliter ; mal évoluer, prendre une mauvaise tournure ; ■ tomber, s'affaler ; (mal à l'aise?)

1982 Consigne pour un train transportant une majesté : interdiction de siffler, interdiction de faire de la fumée et surtout, oh surtout pas de coups de frein brutaux pour ne pas secouer Sa Majesté, qu'elle aille pas partir en brioche dans le couloir 1982. La vapeur xxxx À 61 ans, « il est devenu orphelin. Ça partait en brioche. Son problème, c'était le discernement par rapport aux gens qu'il fréquentait. Il perdait le sens des réalités. » (notes personnelles) 1969 ses amours sont parties en brioche en même temps que les miennes 1969. Au décarpillage 1974 J'ai la mine défaite, la bouche mauvaise, je n'ai pas dormi de la nuit. Je sens que je pars en brioche. Je suis mal à l'aise comme un coupable pris sur le fait. 1974. Le roman d'un turfiste <4 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 501