crack

date : 1886 registre moderne : 4 fréquence : 16

crack

& crak ; crac

n.m.

As, élite, champion, personne très compétente, meilleur élève, sportif de haut niveau

Synonyme : champion, élite

1999 Il aurait fait du sport avec ses 1 mètre 85 et 70 kilos environ, un crack il aurait été. 1999. Boumkoeur 1970 Le général Unbung, un des cracks de l'armée indonésienne, formé à West Point 1970. SAS - Amok à Bali 1969 Le chirurgien, un crac, m'a « détrompé » en deux minutes 1969. Au décarpillage 1958 ça peut servir tout de même à quelque chose d'être le crack de l'école 1958. Millionnaires en herbe 1914 Les passionnés du ballon rond sont dans la joie. Une « ball » a été mise à leur disposition et les « cracks » en ont profité pour commencer leur entraînement. 1914. L'écho des marmites 2004 là encore, Dubièvre accumula les victoires. C'était insensé. Il devanait un crack, un caïd de la guerre révolutionnaire 2004. Une guerre au couteau. Algérie 1960-1962, un appelé pied-noir témoigne 1963 Ils tirent comme tes [sic] cochons. Ce sont pas tes cracs ceux-là. 1963. La 317e section 1976 il en oubliait même qu'il n'était qu'un gardien ; un homme… incapable de faire autre chose que fermer des portes. Mais là, attention ! C'était un costaud le mec, il t'ouvrait et te refermait en moins de deux, un crack quoi ! 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza <8 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 292