bigorno

date : 1953 registre ancien : 9 registre moderne : 9 fréquence : 10

bigorno

& bigorneau ; cabine à bigorneau

n.m.

Combiné de téléphone, téléphone ; cabine téphonique

Synonyme : téléphone, téléphoner, appel téléphonique Famille : bigo- (téléphone)

1957 Je m'arrête à une cabine à bigorneau et je passe un coup de grelot à Watt, pour lui expliquer le bout de gras. 1957?. Dix ans de frigo 1955 Enfin, le bigorno carillonna. Richard décrocha. Je pris l'écouteur individuel 1955. Des kilomètres de linceul (Les nouveaux mystères de Paris, 2e arrondissement) 1955 Je fus interrompu […] par le raclement que fit le bigorneau, là-bas, au Diderot-Hôtel 1955. La nuit de Saint-Germain-des-Prés (Les nouveaux mystères de Paris, 6e arrondissement) 1957 J'empoignai le bigorno. Manque de pot, deuxième édition. Mon fonctionnaire avait fait prévenir qu'il était souffrant 1957. Les eaux troubles de Javel 1969 Il me rappelle Repetto, sa manie de parler avec les mains et de gaspiller des sourires devant le bigorno 1969. Au décarpillage 1953 On l'a su par téléphone. Le bigorno a prévenu Eugène que t'étais rue de Varenne. 1953. Alors, pommadé, tu jactes ? <6 citation(s)>

Orig. inconnue, p.-ê. jeu sur l'initiale de bigophone (GR) / Peut-être aussi analogie de forme : bigorneau = petit objet à deux pointes ou deux bouts car il s'agit probablement du combiné (gb) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 436