pépère

date : 1914 registre ancien : 7 registre moderne : 7 fréquence : 24

pépère

& pèpère

adj.

Mélioratif : bien, intéressant, de qualité supérieure, beau, gros, riche, important, intense, fort, gros, brave, qui sort de l'ordinaire ; gros, lourd, imposant ALL : grossartig / ANG : large, big

Synonyme : bien, bon, gros, gras, ventru, obèse, qualité (de bonne), de qualité supérieure

Morphologie : dissyllabique

14383.jpg: 700x469, 75k (24 août 2012 à 13h54) 14383_cadenas_pepere.jpg: 374x600, 124k (17 février 2018 à 17h25) 14383b.jpg: 451x700, 92k (06 mai 2015 à 12h47)

1957 Et d'ici là j'espère avoir un dossier pépère sur les activités de Ralph Miller. 1957?. Dix ans de frigo
1957 Je glisse ma pogne dans la fouille de mon grimpant et j'en sors un rouleau pépère de fafiots de un dollar. 1957?. Dix ans de frigo
1925 Mes enfants, j'ai fait une soirée pépère ! Tu parles d'un bon gros, le vieux que vous avez vu, un Belge ! Il m'a lâché cent francs pour une heure ! 1925. La bonne vie
1925 Au bout d'un mois j'étais à l'hostau avec un ulcère variqueux pépère ! 1925. La bonne vie
1925 je te les ai nippées à la Parisienne des pieds à la tête, et des dessous pépères ! 1925. La bonne vie
1937 Le cinéma, toujours si éminemment juif, devait nous donner pour la circonstance, quelques œuvres très probantes, très remarquables, une apologie du Juif extrêmement pépère 1937. Bagatelles pour un massacre
1937 Si les Allemands avaient gagné […] la guerre de 14, eh bien les Français du sol, ils en auraient joliment joui ! ils auraient pris leur pied pépère avec les Fritz 1937. Bagatelles pour un massacre
1925 Il y en a vingt dans le diocèse qui sont plus pépères… Je veux dire plus dignes de votre attention 1925. Mon curé chez les pauvres
1917 Ce fut la corvée de jus qui me découvrit. L'homme qui marchait en tête poussa un cri de surprise : –Eh ! Bernard ! regarde s'il est pépère celui-là ! […] –C'est un maous ! dit-il en m'évaluant d'un regard admiratif 1917. Mémoires d'un rat
1915 –Pour moi, dit Gaspard, tâche equ'ça soye pépère. Une entrecôte, pis qui s'pose là ! 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard
1914-1919 Lever 9 heures. Plumard pépère. C'est la première grasse matinée que je fais. 1914-1919. Les carnets de l'aspirant Laby. Médecin des tranchées
1914-1919 Préparation d'artillerie intense, à ce point que je ne crois pas en avoir encore entendu d'aussi pépère. 1914-1919. Les carnets de l'aspirant Laby. Médecin des tranchées
1953 C'est ça le pot. Pas de flics, pas de concierges, personne dans la turne. Et la porte alors ! Un vrai biscuit, crac ! et on a été dedans. Pépère. J'ai jamais rien vu de si beau. 1953. De la boue et des roses
1953 J'ai donc fait un repas de roi, j'ai pris une carrée pépère près des Invalides et j'ai pioncé comme un bienheureux. 1953. Alors, pommadé, tu jactes ?

<14 citation(s)>

À l'instar des robustes pères de famille de la territoriale ; entendu pour la première fois -Ménilmontant - comme adj. au début de 1914 (Dauzat1917MdF) / entendu dans les premiers mois de 1914 comme adj. (Ménilmontant) ; subst. devenu adj. (Dauzat1918) / Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).