décarrade

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1821 registre ancien : 9 registre moderne : 9 fréquence : 29

décarrade & décarade n.f.

Départ ; sortie (ou libération) (usine, prison, établissement, etc.) ; fuite, évasion ; acquittement ; accouchement

Synonyme : libération (des obligations militaires, permission, sortie de prison), fuite, évasion, sortie, départ, acquittement Famille : carrée (ch., pièce)

1957 Pour la décarrade, ils préfèrent exhiber les grands calamars. Ça les pose 1957. Du riffifi chez les femmes 1969 Je ne me souviens plus comment j'ai étouffé le carré graisseux, mais ce dont je me rappelle, c'est que je me le suis planqué sous la limace et que j'ai été le premier à la décarrade vers le cellulaire. 1969. L'humour dans les prisons 1904 A crai, à crai, grouille-toi, Thomas ! Elle est dropée et nous autres, mes enfants, va falloir organiser notre décarrade en douce 1904. La Maison Philibert 1952 Et puis maintenant, la décarrade des théâtres est faite. Pas moyen de se refaire 1952. Mon taxi et moi 1952 C'est une boîte, plus précisément un bar qui ferme à deux heures. On se retrouve à quelques chauffeurs devant la porte, au moment de la décarrade 1952. Mon taxi et moi 1922 j'ai été sapé de dix marques tandis que Violette ne ramassait qu'un mois. Je ne sais pas comme elle s'était débrouillée, toujours est-il qu'à la décarrade j'ai pas pu remettre la menotte dessus. 1922. Au Lion Tranquille 1976 il était sorti ruiné, sa femme ayant profité de son absence […] À la décarrade, pour se refaire un peu de blé, il s'était mouillé dans un braquage bancal du côté de la rue des Archives et il était de retour. 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza <7 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 860