galonné

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

fréquence : 12

galonné n.

Gradé, officier ; chef gradé (pénitentiaire) ; qui porte l'uniforme ALL : Offizier

Synonyme : officier, gradé Usage : militaire, guerre

1965 Un drôle de truc, hein ? –Quoi, ça, un drôle de truc ? –Qu'on ait l'occasion de nourrir un capitaine !… –Un drôle de truc, c'est qu'un corniaud dans ton genre se prive pour de la gradaille !… –Pardon, un galonné si tu veux, pas de la gradaille !… J'étais au bureau de la compagnie, et le capitaine et moi, on était copains. 1965. La débâcle 1965 on ne pouvait pas trouver mieux que le maréchal Pétain au gouvernement. Voilà un homme qui a déjà vu tant de morts pendant l'autre guerre qu'il en a plus que son compte de macchabs, même pour un galonné, et qu'il n'allait pas essayer d'en faire un million de nouveaux le long de la Loire. 1965. La débâcle 1895 Oui, ils [les ouvriers] détestent les « galonnés », ils se plaignent de la discipline, ils condamnent l'obéissance passive, ils soupirent après leur libération, mais, rentrés dans la vie civile, ils oublient corvées et punitions pour ne se souvenir que des histoires de chambrées, des manoeuvres, des marches de régiment 1895. En plein faubourg 1952 c'est parce que ma dignité d'homme s'opposant à ce que je supporte les injures d'un galonné des autobus 1952. Une fille du tonnerre 1890 Je suis devenu une de ces têtes de Turc sur lesquelles frappe à tour de bras l'aveugle cohue des galonnés 1890. Biribi 1977 Vivement les potes ! Même si j'ai la frousse de ces retrouvailles, là, au moins, ça n'est plus le chiqué, l'esbroufe, le bidon, comme chez tous ces galonnés de mes deux. 1977. Faut pas rire avec les barbares <6 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 978