foutre

registre ancien : 7 registre moderne : 7 fréquence : 39

foutre

& □ lâcher son foutre ; pisser son foutre

n.m.

Sperme, éjaculat ; anciennement (ou rarement), cyprine, lubrification féminine, éjaculat féminin ; □ éjaculer ALL : männlicher Samme

Synonyme : sperme, éjaculation, éjaculat, pollution nocturne, cyprine

Usage : érotique, sexualité

1976 branle toi en pensant à ton maître mouille ta lettre avec un peu de ton foutre 1976. Dire nos sexualités
1932 Le manège était si agréable qu'au bout de cinq minutes le petit jeune homme ne pouvant plus se retenir, lui lâche son foutre dans la main. 1932. Annexe (Le fléau est si jolie)
1932 Je m'étais réservé cela et je me mis à lui faire une minette complète, qui la fit bientôt décharger, un foutre épais comme celui d'un homme. 1932. Annexe (Le fléau est si jolie)
1791 À ces mots, le foutre se coagule dans mes couilles, je débande, et Mlle Lange, qui décharge déjà à grands flots, sent tarir tout à coup la source de son sperme 1791. La liberté, Ou Mlle Raucour - A toute la secte anadrine assemblée au foyer de la Comédie-Française
1937 Juif partout ! au cul ! de tout ! et dans la pipe !… le bon foutre juif!… Tu les boufferas les hémorroïdes du gros paneux, suiffeux fameux youtre, haineux pacha, petite soeur de race 1937. Bagatelles pour un massacre
1937 La noblesse française a sucé plus de foutre nègre qu'il n'en faut pour noyer la plaine d'Azincourt 1937. Bagatelles pour un massacre
1893 Tu avais raison, Mariette, c'est très beau… et tu dis qu'il en sort une liqueur ? –Oui Madame, qui fait les enfants ; ça s'appelle du foutre et moi je trouve ça aussi bon dans la bouche d'en haut que dans celle d'en bas 1893. Autour du mariage de Paulette ou un bon ménage moderniste
1893 Ah ! Ah !… bois… bois mon [d'une femme] foutre, ma charmante 1893. Autour du mariage de Paulette ou un bon ménage moderniste
1960 Déjà, un des campagnards s'approche, une bite courte et gonflée à la main ; il pointe son dard vers l'oeillet où perle le foutre et, lui aussi, d'un grand coup de reins, pénètre dans la fille et la sodomise 1960. Mademoiselle M...
2001 J'ai passé la nuit chez un autre, on a baisé avant que je parte, j'ai encore le foutre au fond de la chatte. 2001. La vie sexuelle de Catherine M.
1921 Fox la gardait solidement dans ses pattes quand le foutre bouillonnait dans ses artères. 1921. La femme aux chiens
1950 Horrifiée par l'indécente inondation, Agnès courut essuyer le foutre répandu entre ses poils. –Salope ! hurla l'homme, tu gaspilles mon sperme ! 1950?. La Nonne
1950 Seigneur, implora Martine, faites que je décharge sur cette pine avant qu'elle ne m'use entièrement la fente ! […] Et sur ce, elle envoya une giclée de foutre suffisante pour oindre les bites de tout un régiment… 1950?. La Nonne
1950 Elle se délectait de son propre foutre. Ce goût féminin, onctueux, fondant, cette épaisseur d'amande écrasée avait le don d'exaspérer son érotisme. Et lorsque ce foutre blanc de fille était alourdi par la semence mâle, il prenait un goût poisseux, subtil 1950?. La Nonne

<14 citation(s)>

De foutre (posséder sexuellement) (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).