écluser

date : 1936 registre moderne : 7 fréquence : 39

écluser

& (s'écluser) ; écluser un verre / un guindal / un godet / etc. ; éclusé

v.tr.

Boire, boire et vider, vider un verre, une bouteille, boire beaucoup ; bu

Synonyme : boire, offrir à boire

Usage : alcool, ivrognerie, boire

1963 Dans la salle, des gars de la route bouffaient déjà de la cochonnaille en éclusant des pieux de cidre. 1963. Satan est là 1955 Moi, en tout cas, j'étais parti déjà joice à l'idée d'aller passer huit jours à la campagne, chez un petit pote. Huit jours peinards à taquiner l'ablette, en éclusant frais et en morfalant une tortore soignée 1955. Mollo sur la joncaille 1945 Briancourt était là, joyeux comme un pinson, et ayant passablement éclusé 1945. Nestor Burma contre C.Q.F.D. 1955 –Encore un godet ? proposa Leduc. Je consultai ma montre : –J'ai peut-être le temps d'en écluser deux…. 1955. La nuit de Saint-Germain-des-Prés (Les nouveaux mystères de Paris, 6e arrondissement) 1950 Il avait une quarantaine d'années et commençait à faire du lard. C'était pas étonnant avec ce qu'il goinfrait et éclusait. Il arrêtait jamais, un alambic, ça lui profitait 1950. Ainsi soit-il 1954 Poloche m'emmène sur les berges, après m'avoir « forcé » (terme pudique) d'écluser un muscadet à la Bouteille d'Or 1954. Rue des maléfices - Chronique secrète d'une ville 1980 Quel bon vent ? demanda Machin en reprenant la boutanche de peur que je l'écluse 1980. Pour venger Pépère 1974 Elle nous propose de boire quelque chose, mais je crois que Jeannot a déjà bien éclusé comme cela. Chez lui, question de respectabilité vis-à-vis de ses filles, je suis certain qu'il évite, dans la mesure du possible, de se pocharder. 1974. Le roman d'un turfiste 1974 Le champ' éclusé, on nous cornaque vers l'ascenseur d'époque 1974. Le roman d'un turfiste <9 citation(s)>

ÉCLUSER, verbe trans. B. Au fig. et arg. 2. Argot a) Boire. Écluser un godet. Il se sentit pris de l'envie de vomir. Il avait trop éclusé (LE BRETON, Rififi, 1953, p. 159) : 3. Il passe le coin de la rue en rasant le mur [Turandet] et rejoint en hâte sa taverne, ... se verse un grand ballon de beaujolais qu'il écluse d'un trait, ... QUENEAU, Zazie dans le métro, 1959, p. 46. b) Emploi abs. ,,Uriner`` (FRANCE 1907). Prononc. et Orth. : [eklyze], (j')écluse [ekly:z]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1. XIe s. esclusent « barrent par une écluse » (RASCHI Blondh., p. 50); 1176-84 au fig. Hui iert le douleurs esclusee Que nous avomes tant usee (GAUTIER D'ARRAS, Ille et Galeron, éd. E. Löseth, 5007); ca 1260 « barrer par une écluse » fist le flun escluser (Ménestrel de Reims, 177 ds T.-L.); 2. 1347 « vider d'eau » escluser le fossé (Arch. admin. de Reims, II, 1129 ds GDF.); 1936 en écluser un « vider un verre » (d'apr. ESN.); 3. 1838 « faire passer un bateau par une écluse » (Ac. Compl. 1842). Dér. de écluse*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 5. (tlfi:écluser) /

Comparaison avec l'eau qui descend d'un bief à l'autre (MCC) / Dér. de écluse ; dés. -er (TLFi) / Extension de sens, métaphorique (gb) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 316