enquiquiner

date : 1830 registre ancien : 5 registre moderne : 5 fréquence : 32

enquiquiner

& enquiquiner ; enquiquiner X ; s'enquiquiner

v.tr.

Importuner, agacer, gêner, emmerder ; taquiner ; formule de mépris (je l'emmerde) ALL : beschimpfen

Synonyme : ennuyer, s'ennuyer, importuner, agacer, déranger

Famille : enquiquin-

1955 Eh ben, je suis verni, y a pas. Les vrais flics m'ont assez enquiquiné comme ça 1955. La nuit de Saint-Germain-des-Prés (Les nouveaux mystères de Paris, 6e arrondissement)
1954 Moi je peux pas le craindre, j'ai le pot, j'enquiquine les plus fortiches 1954. Rue des maléfices - Chronique secrète d'une ville
1973 on le connaît ce type. Il enquiquine tout le monde, il veut toujours être seul en cellule 1973. Le petit paradis
1953 Le Moustache, avec son Château-Gaillard, comment que j'l'enquiquine 1953. Allons z'enfants
1928 Dame ! tu l'as poussé à bout cet homme, depuis le temps que tu l'enquiquines avec tout ça que tu y dis… 1928. La racaille
1928 Tout ce que tu me racontes d'autres, je m'en tamponne le coquillard… Le Zouave, je l'enquiquine, autant comme toi et toute la cité avec… 1928. La racaille

<6 citation(s)>

Formation expressive de en-, et quiqui, argot pour « gorge, cou » (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).