cracher

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

fréquence : 36

cracher & faire cracher v.tr.

Parler, concéder, avouer, dire, donner une information, sous la contrainte ; dire qqchose méchamment ; faire dire, faire avouer ALL : sprechen, gestehen

Synonyme : avouer, parler, faire des révélations

1957 Je sais qu'i'y aura pas beaucoup à insister pour faire cracher d'où il tient les cinq cents talbins. 1957?. Dix ans de frigo 1969 Alors, Jo ? Tu craches maintenant 1969. Les flics 1954 Il avait été régulier Nicot. Il n'avait rien craché. Il avait raconté qu'il était seul dans le coup 1954. L'Aristo chez les tricheurs 2003 je suis décidée à régler cette histoire et à faire cracher ceux qui ont la langue trop pendue 2003. Dans l'enfer des tournantes 1998 S'il ne tenait qu'à moi, il n'y aurait qu'à l'enchrister pépère, lui coller quelques baffes, pas trop appuyées vu son âge, pour lui faire cracher tout ce qu'il sait 1998. Il faut tuer René Dousquet ! 1970 Il faudra leur faire cracher tout ce qu'ils savent. Bon gré mal gré… 1970. Échelon de destruction 2004 Gino trépigne : « Ah ! Gamin ! (son expression favorite et amicale), nous le tenons et il va cracher ce qu'il sait ». 2004. Une guerre au couteau. Algérie 1960-1962, un appelé pied-noir témoigne 2011 J'aimerais coincer le chef et lui faire cracher la vérité. 2011. La nuit du vigile <8 citation(s)>

On trouve dans Rabelais et Molière cracher du grec et du latin (Peschier 1852) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 269