tiré

registre ancien : 7 registre moderne : 7 fréquence : 11

tiré & de tiré

Fait, passé ; (spécialement) passé, fait spécialement (d'une peine de prison)

Synonyme : fait, passé (temps)

1895 À l'aller, le matin, les wagons restent silencieux. Les yeux sont lourds de sommeil, les visages renfrognés. Personne ne parle. Parfois, des soupirs, des plaintes sur l'éternel recommencement des choses : « Encore une journée à tirer !… » Le soir, au retour, tout a changé […] le même sentiment de délivrance çà et là formulé à haute voix : « Encore une de tirée ! Quel sale métier ! » 1895. En plein faubourg 1977 J'ai fait un mois là-bas [prison de Fresnes]. C'est vite tiré. Ça se fait sur le bord de la tinette. 1977. Une vie de cheval 1925 Eh bien ! mes cinq ans tirés, j'ai appris au moment que j'allais être reversé au bataillon que le Carnablanca était passé 'pied' aux disciplinaires 1925. La bonne vie 1929 Encore une journée de tirée, fait-il 1929. Je suis un geux 1889 Tu s'ras comme moi, dans trois ans. Bah ! T'as presque déjà un an de tiré. Ça viendra encore assez vite, va ! 1889. Le soldat Chapuzot 1918 Heureusement que le doute sur le quantième pût être dissipé par un sapeur qui marquait tous les soirs d'une encoche sur un manche de pelle, chaque jour tiré : Noël tomberait bien la nuit prochaine. 1918. Les commentaires de Ferdinand (ancien rat de tranchées), dans Mémoires d'un rat 1914-1919 Vendredi 31 décembre. Ouf ! Une année de tirée. Espérons que l'année prochaine à cette époque-ci, la guerre sera terminée !! 1914-1919. Les carnets de l'aspirant Laby. Médecin des tranchées 1903 Nous avons six mois à faire et on en a déjà 4 de tirés et ça s'en ira petit à petit. 1903. Les enracinées <8 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 873