sauter

fréquence : 12

sauter

& faire sauter ; se faire sauter

Enlever, supprimer ; se couper, s'enlever ; ne pas être retenu, être ôté ; ne pas avoir lieu

Synonyme : supprimer, enlever

1972 Il ne veut pas se plaindre ouvertement, car il a peur que le sursis, dont a été assortie sa punition, ne saute. 1972. Le crépuscule des prisons 1945 –Exactement cela… à la moustache près. –Il l'a fait sauter 1945. Nestor Burma contre C.Q.F.D. 1946 Je pris mon rasoir, et […] allai aux lavabos faire sauter mes bacchantes 1946. Le cinquième procédé 1955 ce sacré idiot n'a pas eu le temps de décommander. Le copain s'était déjà fait sauter le doigt 1955. Des kilomètres de linceul (Les nouveaux mystères de Paris, 2e arrondissement) 1955 Je cite le papier d'un collègue, papier qui, à la mise en pages, sautera certainement 1955. Les rats de Montsouris 1662 Et je puis dire aussi que j'avois fait dépense, / Car ma Terre en sauta 1662. Le baron de la Crasse xxxx Bref, enfin final, tout sauty ; / Dieu sçait si cela nous couty ! xxxx. Le zig-zag, dans Le baron de la Crasse 1929 Seulement, gare aux agents, aux « bobbies », qui feraient vivement sauter le secours de chômage 1929. Je suis un geux 1914-1919 Je me fais une fausse perm pour passer par Lignières et un certificat attestant que je ne pourrai quitter Colmar que le 17. Car, ma vraie perm sautant, je tiens tout de même à aller embrasser Père et Mère. 1914-1919. Les carnets de l'aspirant Laby. Médecin des tranchées 1978 Et si c'est la troisième fois du mois, gare ! la prime qui saute, quand ce n'est pas la mise à pied. 1978. L'établi <10 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 157