coqueur

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre ancien : 10 fréquence : 24

coqueur & coqueuse (fém.) ; coqueur libre ; coqueur détenu ; coqueux n.

Dénonciateur ; indicateur qui donne des affaires, des renseignements à la police ; voleur qui dénonce, délateur, révélateur, mouchard non salarié ; (limier de police) ALL : Denunziant / IT : confidente

Synonyme : dénonciateur, traître, indicateur, informateur Famille : coquer (donner)

1829 on di que le petit lorrin decar avec nosiergue mes ge te previen que ge ne veu pas le frécanter car on dit que cet un coceur 1829. Mémoires d'un forban philosophe 1875 du jour au lendemain, de voleur de grandes routes qu'il était, il se fit coqueur, c'est-à-dire dénonciateur 1875. Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie jusqu'en 1870 1903 Il y a ici [en prison] une « coqueuse » que je voudrais bien lui dire quelques mots, mais ces rosses-là, ça se cache bien et on les connaît jamais. 1903. Les enracinées 1903 ""Je te fais parvenir deux mots pour te dire de prendre garde à la « Gambette » car c'est une « loppe » une « coqueuse ». Ce que tu lui as dit, elle l'a répété à la surveillante "" 1903. Les enracinées <4 citation(s)>

Voir : coquillard (oeil) (AYN) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 773