coquer

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre ancien : 10 fréquence : 26

coquer & quoquer ; en coquer ; (quocler) v.tr.

Dénoncer, vendre, trahir, donner ; prendre, saisir ; tromper ; (trahi ; trompé) ALL : geben, denunzieren / ANG : to inform against / IT : denunziare

Synonyme : dénoncer, trahir Famille : coquer (donner)

1867 On m'a coqué au pieu à la sorgue (Saisi la nuit dans le lit) ; je m'étais donné sous faussante (Sous un faux nom), mais ce coquin de Lange et ce gueux d'Hutinet (Lange et Hutinet, ex-réclusionnaires et galériens, indicateurs dans la police de sûreté) m'ont reconnoblé devant le quart-d'oeil (Reconnu devant le commissaire de police). 1867. Les Malfaiteurs 1829 Je connais le tapissier : c'est un vieux fourgat ; il me coquera des frusques 1829. Mémoires d'un forban philosophe 1828 t'as beau en coquer tu rabattras au pré 1828. Mémoires de Vidocq – Les voleurs 1828 si l'on ne t'avait pas coqué, je ne viendrais pas interrompre ton sommeil 1828. Mémoires de Vidocq – Les voleurs <4 citation(s)>

Vient de coquillard (coquille (qui s'ouvre et se referme)) (AYN) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 845