brocante

date : 1728 fréquence : 10

brocante

Antiquité à bon marché ; brocantage ; activité du brocanteur ; où l'on vend de vieux objets ALL : billiger, alter Kram

1909 cette piquante anecdote, racontée par M. Rochefort, l'homme qui est peut-être le mieux renseigné sur les pratiques de la 'brocante' 1909. Les bandes noires - Etude sur l'exploitation des vendeurs, producteurs, négociants, etc. (Les Plaies Sociales) 1898 et jusqu'au fond de la rue de Lappe, quartier général de la brocante. 1898. Bistrouille en Cour d'Assises ou le cadavre ambulant. Contes du Petit Pioupiou (5e série) 1954 L'ensemble faisait sérieux, ancien, mais aussi un peu mité, genre brocante délabrée. 1954. Les portes de l'aventure 1997 Où aller la repêcher, maintenant, l'enseigne, où la retrouver, à quel étal, dans quelle brocante, quel marché aux puces ? 1997. L'aveu différé <4 citation(s)>

Du vieux mot fr. brocante = perche où l'on suspendait la marchandise (DEL) / De brocanter : orig. incert.; p.-ê. de l'anc. haut all. brocko «morceau» ou du néerl. brok, même sens ; d'après Guiraud, mot d'argot à rapprocher de broque «bijou sans valeur, menu objet», puis «pièce» (d'art, d'orfèvrerie), d'où brocanter «acheter à la pièce» ; cf. angl. broker «courtier». → Broker (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 630