bondieuserie

date : 1861 registre moderne : 4 fréquence : 10

bondieuserie

n.f.

■ Bigoterie, foi excessive et sotte ; ■ articles de piété (de mauvais goût, de commerces de masse), objet lié à la religion, au culte (plutôt culte chrétien) ; établissement religieux

Usage : religion

1887 Un des hommes [communard], se détachant du groupe, vint à moi. Je ne portais pas le costume ecclésiastique, j'étais en vêtements civils. –C'est vous, me cria-t-il, qui êtes le patron de cette cambuse, citoyen ? […] Y paraît que c'est une bondieuserie ? 1887. Le monde des prisons 1965 la Chevrolet dont on apprendra plus tard qu'elle avait été volée dans la soirée, à un marchand de bondieuseries de Lisieux. 1965. Le Tigre aime la chair fraîche 1899 J'en ai assez, j'en ai assez de tes bondieuseries, cria-t-elle 1899. Les Mémoires de M. Goron – À travers le crime 1925 songea que ce chef-d'oeuvre de l'art gothique […] ferait mieux dans la galerie de quelque fastueux amateur […] que dans une église de campagne encombrée de ridicules bondieuseries 1925. Mon curé chez les pauvres 1982 qui l'avait élevée dans la bondieuserie la plus rigoriste 1982. Autorut du soleil 1911 Ça a l'air de bicher, aujourd'hui, hein, ma vieille branche ?… Tu as les calots à la jubile… C'est, au moins, le clergeon qui t'a rabiboché avec sa bondieuserie… Allons, tant mieux, il y a du bon… 1911. Le journal à Nénesse <6 citation(s)>

De bon Dieu*, -s- [z] euphonique, et suff. -erie (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 177