impayable

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1735 registre ancien : 6 registre moderne : 5 fréquence : 19

impayable & impayable ! adj.

Drôle, extraordinaire, incroyable, amusant, étonnant, pas ordinaire

Synonyme : amusant, drôle, étonnant, surprenant

1927 je vous assure que nous ne nous embêterons pas. J'ai déniché trois Français qui sont impayables 1927. Les Pieds-Nickelés en Amérique, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1899 Ce Renard, du reste, était impayable 1899. Les Mémoires de M. Goron - Haute et basse pègre 1899 l'histoire est impayable 1899. Les Mémoires de M. Goron – À travers le crime 1892 où la morale va-t-elle se nicher ? Je pense que nous ne pleurerons pas cette rose blanche de Nanterre qui rougit de nous… une femme de chambre et de conscience… mais c'est impayable 1892. Le chiffonnier de Paris - Grand roman dramatique 1800 Oh ! vous qui avez foutu, vous ne connaissez pas le plaisir, si vous n'avez pas joui de Mademoiselle S. C'est au lit surtout que mademoiselle S. était impayable ; tempérament de feu, caresses séduisantes, des appâts d'une fraîcheur vraiment étonnante 1800. L'enfant du bordel 1915 il égayait «l'hosteau». Il lui arrivait des histoirs impayables. 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard <6 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 780