manger du blanc

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre ancien : 9 fréquence : 7

manger du blanc & becqueter du blanc locution

Vivre du travail des prostituées, être souteneur ; se faire entretenir par femme

Synonyme : maquereau, proxénète, souteneur Usage : prostitution

2013 Je fréquente beaucoup Victoria, un vrai prix de Diane (elle sort avec le fils du sénateur Cavaillé) et Francis le Niçois, un hareng respecté et l'ami de Marc Antony qui tient un restaurant rue de Washington spécialisé dans le hamburger – ce n'était pas vraiment sa spécialité, contrairement à la morue. On s'aimait tous les deux, on mangeait du blanc. 2013. Moi Dodo la Saumure 2013 Paolo, un Corse qui mange du blanc, un maquereau pour résumer. 2013. Moi Dodo la Saumure 1935 J'ai jamais becqueté du blanc. Mes mains sont propres 1935. Moi, le Dab, souteneur ! 1899 qui répondait au sobriquet de « Leblanc », sans doute parce qu'il en mangeait 1899. Les Mémoires de M. Goron - Haute et basse pègre 1915 (vers) L'père Adam, avec la mère Ève, / Mangeait d'la pomm'… moi c'est du blanc… / J'la r'lève. 1915 (vers). Baryton, dans Dans la rue - troisième volume - chansons et monologue 1905 Je me dégoûte à manger du blanc 1905. Le Tigre & Coqueliquot 1911 c'est un dauphin d'attaque. Ce qui l'épatera un peu, par exemple, c'est d'avoir tant mangé de blanc pour en arriver à dégueuler du rouge !… 1911. Le journal à Nénesse <7 citation(s)>

Le hareng avale des petits poissons, donc c'est exercer la profession de mac. (DodoLaSaumure2013)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 461