monter un coup

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre moderne : 8 fréquence : 20

monter un coup & monter un coup à ; monter le coup ; le coup était bien monté locution

Préparer une affaire, une arnaque, une escroquerie, une action, une action hostile ; tromper ; arnaque bien faite ; tendre un piège IT : tendere un' insidia

Synonyme : duper, arnaquer, tromper, escroquer

1862 il faut justement profiter de cette circonstance, et grâce à l'usage assez répandu du poisson d'avril, monter un coup à votre voleur 1862. Mémoires de Canler, ancien chef du service de sûreté 1797-1865 1828 il jouissait déjà intérieurement de sa victoire, lorsque, voulant me monter un coup que je devinai, il fut pris dans ses propres filets 1828. Mémoires de Vidocq – Les voleurs 1830 Comment, tu n'aperçois pas la couleur ? faut-il que je te montre le mandat qui te concerne ? tiens le voilà. - Ah ! par exemple, c'est un vrai tour de gueusard ! Monter des coups comme ça à de bons enfans 1830. Histoire de Vidocq, chef de la police de sûreté, écrite d'après lui-même, par M. Froment, Ex-Chef de Brigade du Cabinet particulier du préfet, auteur de La police dévoilée (vol.2) 1899 le millionnaire à Bouteille, qu'a monté un coup superbe dont vous devez être le dindon si vous n'y laissez pas votre peau 1899. Les Mémoires de M. Goron - Haute et basse pègre 1829 Au dessert, on montait des coups ; c'est-à-dire, que l'on s'exerçait l'imagination à trouver de nouveaux moyens de faire des dupes 1829. Mémoires d'un forçat ou Vidocq dévoilé (tome second) 1995 Et ils cultivent l'opium comme des malades. Ça aussi, la CIA trouve ça très bien. Bon financement. Ça leur permet de monter des coups sans demander la permission. 1995. La princesse du sang 1990 –Combien tu veux ? –Pour quoi ? –Pour me dire qui a monté le coup. 1990. L'étage des morts 1977 C'est un rude boulot que de monter un coup. Il faut deux ans de préparation, et au moins huit millions anciens par driver acheté. 1977. Hippisme. Les mystères de l'avoine enchantée 1844 Louis XVIII trima encore dix ans, au bout desquels, comme on dit vulgairement, il monta un coup énorme au petit caporal, qui le força à prendre... –La porte, s'il vous plaît ! 1844. Le vétéran du camp de la lune. Scènes de la vie militaire 1947 Pourquoi ne pas monter un bon coup, rapportant gros, en exploitant les circonstances politiques du moment ? 1947. Fleur-de-Poisse <10 citation(s)>

Objets de la recherche : Paragraphe COUP, subst. masc.


SYNT., EXPR., Monter un coup, monter le coup à qqn. Manigancer une affaire au profit de quelqu'un; p. ext. fam. tromper quelqu'un en lui promettant monts et merveilles. Vous vous laisseriez monter le coup par ces gens qui ne cherchent qu'une chose, c'est à vendre; et que feriez-vous d'une auto, vous qui ne sortez jamais? (PROUST, Fugit., 1922, p. 468).

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 783