mastoc

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1834 registre moderne : 4 fréquence : 16

mastoc & mastoque (fém.) adj., n.

Massif, massive, peu maniable, gros ; lourd, épais ; homme lourd et grossier ; qqun de physiquement fort ALL : plumper, roher Mensch / ANG : awkward, heavy

Synonyme : gros, gras, ventru, obèse, lourd, épais, dense Morphologie : -oque, -oc, -toc

2008 Alphonse, il a l'air d'un buffle dans la cage aux fauves, un mastoc voué à se faire dévorer tout cru. 2008. Kiffer sa race 2008 Remporter un match de volley contre des mastocs, c'est possible, une bagarre rangée, non. 2008. Kiffer sa race 1957 Un deuxième greffier, plus mastoc et tout gris, fonça sur lui 1957. Du riffifi chez les femmes 1937 Et puis celui de la Marine, féroce, mastoc, fonce en plein firmament 1937. Bagatelles pour un massacre 1968 Elle était, pour l'actuel, d'un format courant dans les armoires anciennes ; assez basse, bombée, grinçante, dans l'ensemble plus mastoc que fignolée 1968. Le terminus des prétentieux 1866 Ah ! ces lavandières mastoques n'ont aucun rapport, mais aucun, avec nos petites blanchisseuses parisiennes 1866. Du pont des Arts au pont de Kehl - Reisebilder d'un parisien 1932 Dehors, c'est mastoc et affreux 1932. Zola 1889 et constate qu'il ne reste plus une goutte de bouillon. « Tant pis, se dit-il, y a encore la viande, le pain et toutes les légumes ; ça s'ra bien un peu mastoc à avaler, mais bah ! ça tient au ventre aussi bien sans bouillon. » 1889. Le soldat Chapuzot <8 citation(s)>

P.-ê. all. Mastochs, proprt «boeuf à l'engrais» ou mot rouchi, du rad. de masse, massif (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 907