gagne-pain

registre ancien : 3 registre moderne : 4 fréquence : 29

gagne-pain & gagne pain n.m.

Moyen de gagner sa vie, source de revenus (emploi, savoir-faire, outils, etc.) ; emploi alimentaire, emploi, profession, métier ; personne qui gagne de l'argent

Synonyme : argent (gagner de l'), enrichir, emploi, métier, profession

1952 Avec ses miches, oui ! Et d'abord, c'est naturel ! Quand on a un gagne-pain de ce calibre ! 1952. Une fille du tonnerre 1875 car cet emploi était son « gagne-pain » 1875. Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie jusqu'en 1870 1832 Doublon ordonna à son mousse de lui apporter son gagne-pain. Le mousse lui monta un poignard, et alors, le chapeau bas et les mains jointes sur le gagne-pain, il récita à voix haute ce qu'il appelait son Pater 1832. Le négrier - Aventures de mer 1849 Gardez-moi ces outils, je viendrai les prendre tantôt… Mes pauvres outils […] Si je suis resté pauvre, ils redeviendront mon gagne pain 1849. Le comte de Sainte-Hélène. Drame en cinq actes et sept tableaux 1978 D'en faire un métier, non. J'ai jamais considéré ça comme un gagne-pain. Complémentaire d'une activité, c'est tout. 1978. Les garçons de passe - Enquête sur la prostitution masculine 1997 –Puisque tu étais peintre dans ta jeunesse, peux-tu passer une couche dans le magasin ? Je vois que tu n'as pas trop de boulot. –Pas question que je prenne le gagne-pain des copains. 1997. La Citouche. Regard sur « la Navale », dans Un militant, trois poules <6 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 715