calot

fréquence : 7

calot

& callot ; bonneter aux callots

n.m.

Jeu avec coquilles ; coquille de noix, coquille de noix avec laquelle on escamote une petite boule de liège ; engin dont se servent les coureurs de foire pour duper le public, espèce de muscade ; jouer aux muscades

1850 ces derniers spéculent sur la crédulité des étrangers, marins et militaires, à un jeu qu'on appelle […] callots […]. Il consiste à placer trois coques de noix sur une casaque pliée, sous l'une desquelles on y met un petit robignolle 1850. La légende noire du bagne
1976 On joue encore au «calot» ou «biribi» qui se pratique avec des quilles creuses et un boule de liège que l'on doit placer dans une des quilles que l'on a jouée. Le jobard sera «roulé» par l'adresse indécelable du «teneur» de jeu 1976. Un septennat policier - Dessous et secrets de la police républicaine
1872 Il bonnete au callot à la carmouille. 1872. Dictionnaire d'argot ou de jargue (7)

<3 citation(s)>

Mot d'origine provinciale : ds le patois de l'Ouest (sens principalement poitevin) il désigne la coquille de noix et la noix elle-même (SAINXIX) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).