pickpocket

date : 1765 registre moderne : 2 fréquence : 32

pickpocket & pik-pocket ; pick-pocket ; pic-pocket ; pick-pockett ; pick-poket ; picpoket ; pickpoket n.

Pickpocket, voleur à la tire, voleur avec adresse de Londres

Synonyme : voleur Usage : pickpocket

12227_bresson.jpg: 800x600, 98k (25 septembre 2015 à 22h41) 12227_directoire.jpg: 865x768, 799k (25 septembre 2015 à 22h43)

1912 Le mot pickpocket, bien que d'origine anglaise, a acquis une assez fâcheuse notoriété pour nous dispenser de le définir. Ces « piqueurs de poches » ne sont que les indignes héritiers de l'espèce de malfaiteurs que nos aïeux appelaient voleurs à la tire ou tiraillons. Ils travaillent dans les poches des pantes 1912. Les plaies sociales. La Pègre 1912 Les véritables pickpocket travaillent bandes, dont les associés se partagent la besogne. Celui qui opère les soustractions a nom la main ; ses complices sont les leveurs ou lones, dont le rôle est de presser, de heurter, d'isoler, de rabattre la victime ; un dernier complice ou coqueur, se tient à proximité, de façon à recevoir l'objet volé, qui lui est remis rapidement et subrepticement. 1912. Les plaies sociales. La Pègre 1875 où l'on est forcément très-pressés les uns contre les autres, sont un excellent terrain de chasse pour les pik-pockets 1875. Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie jusqu'en 1870 1990 À la Goutte-d'Or grouille une faune indescriptible : receleurs, casseurs, proxénètes et, surtout, pickpockets se faisant la main aux portes des bordels où les clients attendent. 1990. Pickpockets ! Vingt ans de flagrant délit : un flic parle 1977 il faut de l'argent et pour s'en procurer on fait des conneries, pick-pocket ou racketter un passant dans la rue et résultat, on se retrouve en prison et on est mis en marge de la société. 1977. Les jeunes en prison. On nous enfonce <5 citation(s)>

PICKPOCKET, subst. masc. Voleur à la tire. Pickpocket dans le métro. Un filou, un audacieux chef de pick-pockets (PONSON DU TERR., Rocambole, t.1, 1859, p.141). Les mendiants qui étaient tous pick-pockets et tire-laine vous pressant, vous étalant leurs plaies puantes sous le nez (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p.157). Il y avait là un peu de tout: des gens qui sortaient du théâtre, des flâneurs qui ne voulaient ou ne pouvaient aller dormir (...) des provinciaux ahuris de fatigue et d'étonnement, enfin un nombre respectable de pickpockets qu'on reconnaissait à leur mine intelligente et attentive (GREEN, Chaque homme, 1960, p.342). Prononc. et Orth.: []. Att. ds Ac. 1935. Pick-pocket (plur. des pick-pockets) ds PONSON DU TERR. et CENDRARS, supra. Plur. des pickpockets. Prop. CATACH-GOLF. Orth. Lexicogr. 1971, p.287: pickpoket ou pikpoket. Étymol. et Hist. 1726 mention du terme angl. Pick-pocket traduit fouilles poches (C. DE SAUSSURE, Lettres et voyages, éd. 1903, 134 ds HÖFLER Anglic.); 1792 (CHANTREAU, Voyage dans les Trois Royaumes, II, 30 ds BONN., p.106). Empr. à l'angl. pickpocket, comp. de to pick «cueillir» et pocket «poche», att. dep. 1591. Fréq. abs. littér.: 21. (TLFi) /

Mot angl. (1726), du v. to pick «enlever, cueillir», et pocket «poche». → Piquer (GR) / Empr. à l'angl. pickpocket, comp. de to pick «cueillir» et pocket «poche», att. dep. 1591 (TLFi) / 1765 d'après Höfer (GR) / 1726 mention du terme angl. Pick-pocket traduit fouilles poches (C. DE SAUSSURE, Lettres et voyages, éd. 1903, 134 ds HÖFLER Anglic.) ; 1792 (CHANTREAU, Voyage dans les Trois Royaumes, II, 30 ds BONN., p.106) (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 905