rafistoler

date : 1649 registre moderne : 4 fréquence : 19

rafistoler & raffistoler ; se raffistoler v.tr.

Raccommoder, réparer, se nettoyer, réparer le désordre de sa toilette ; réparer, remettre rapidement en état ALL : ausbessern, sich reinigen, seine Kleidung und sein Haar in Ordnung bringen / ANG : to repair

Synonyme : réparer

1977 Moi j'ai commencé à faire les poubelles. Je ramassais les parapluies. J'en ai réparé cinq ou six, je les rafistolais et je les vendais. 1977. Une vie de cheval 1954 Chassard Maurice n'aurait plus besoin pour croûter de bêler un amour insincère sur des peaux qu'Elizabeth Arden était impuissante à rafistoler 1954. Le soleil naît derrière le Louvre 1987 un soir, après un casse, il tombe sur un barrage de police et refuse de s'arrêter. Les flics tirent et le coupent littéralement en deux. À l'hôpital, les médecins le rafistolent tant bien que mal. 1987. Voyage à l'intérieur des prisons - Témoignage 1909 Sa moitié rafistolait les costumes, faisait du stoppage sur maillots 1909. Ribouldingue se marie, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912) <4 citation(s)>

De re-, et anc. franç. afistoler «tromper par de belles paroles» et «ajuster, parer, bien s'habiller» (XVe) ; rad. lat. fistula, ital. fistola «chalumeau» ; l'évolution sémantique est à comparer avec l'anc. franç. flageoler «jouer de la flûte», ensuite «tromper, piper» (Bloch) ; P. Guiraud fait remonter le mot à un bas lat. *fixitare, de *fixicare «fixer, arranger» (GR) / 1649 attestation isolée ; repris au XIXe (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 979