dabe

date : 1628 registre ancien : 10 registre moderne : 8 fréquence : 72

dabe

& dab ; dâbe ; Dab ; dabé ; (tabe)

n.m.

■ Père, > (oncle) ; ■ (par ext.) toute forme d'autorité supérieure : roi, maître, patron, directeur, mari, Dieu, pape, chef, maître des gueux, patron du bordel ou tenancier de maison close, souteneur ; bourgeois ALL : Gott, Meister, Papst, Vater, König / IT : padre ; il padrone d'una casa nella quale sogliono radunarsi i ladri ; re

Synonyme : père, papa

Morphologie : d/t

Famille : dab (parent)

Usage : famille

1863 M. Marc-Michel sonne son domestique et demande son paletot. –Voilà, mon dab. –Oh !… ce drôle doit être payé par mes ennemis pour me compromettre auprès de la censure [l'argot est dorénavant interdit]. Je ne suis plus ton dab, misérable ! –Monsieur n'est plus mon maître ? Alors monsieur me chasse ! –Je suis toujours ton maître, mais je ne suis plus ton dab. 1863. L'argot au théâtre
1863 Le dab de l'Odéon, Signé : La Rounat [directeur du théâtre de l'Odéon de 1856 à 1867]. 1863. L'argot au théâtre
1914 rapport que chez nous le dab et la daronne i's flaupaient et qu'y avait toujours une baf' pour moi… 1914. Le numéro 23, dans Racaille et parias
1914 L'dab était charpentier… Tout môme, j'l'ai r'luqué à son boulot… Et quand bibi veut, v'là c'qu'i' fout d'ses croches !… –D'la belle ouvrage ! admira Goutte-Sale 1914. In memoriam, dans Racaille et parias
1957 d'après le sapement, c'est Watt qui aurait dégauchi son dab. 1957?. Dix ans de frigo
1950 Dégonflé ! que s'égosillait un vieux dab avec des bacchantes 1950. Ainsi soit-il
1964 Le père est un gros dab à casquette et chandail, nez fouineur, regard en vrille des négociants qui ont de la méfiance et des papas vicelards 1964. Les rues de Levallois
1984 Ses filles l'appelaient l'ancien, quand elles le voyaient, ou dabe, parce qu'elles avaient été persuadées quelque temps que c'était plus smart et in que papa, et c'était resté : le dabe. 1984. Boulevard des allongés
1953 Le pourri ! Il est pas digne d'avoir des enfants, ton dab ! 1953. Allons z'enfants
2007 de mon fichu vieil anar de dab. 2007. La gigue des cailleras
2007 T'as passé l'âge de ces sottises, mon pauvre Marcel ! T'as entendu comme moi le cardiologue. –C'est un con, ton toubib ! tempête mon irrévérencieux dab. 2007. La gigue des cailleras
1911 Quand le dab est mort, tout d'un coup, en s'expédiant d'un échafaudage, ç'a été chez nouzailles dix de purée, on peut dire… 1911. Le journal à Nénesse
1903 Ma gosse, On m'a dit que ton « dab » t'avait fait mettre en correction parce qu'il ne pouvait pas voir ta fiole en face. […] Eh bien ! ton père, veux-tu que je te dise, c'est une vache ! 1903. Les enracinées

<13 citation(s)>

Orig. obscure, on a évoqué le lat. dabo « je donnerai », par l'italien (GR) / de l'argot des malfaiteurs, passé dans la LP (Dauzat1918) / Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).