brancher

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre ancien : 8 fréquence : 12

brancher & se brancher ; faire brancher ; (braucher) v.tr.

Pendre ; faire pendre

Synonyme : pendre, se pendre Morphologie : n/u Usage : bourreau, peine de mort

1889 Je voudrais bien voir, que maître Nicaise eût l'impudence de lever sur sa maîtresse un regard impertinent. Je vous ferais brancher sur-le-champ, messire Nicaise, haut et court, à l'arbre le plus élevé de votre jardin, pour servir d'épouvantail aux oiseaux nuisibles, et d'exemple à vos pareils. 1889. Il ne faut pas jouer avec le feu. Pièce en un acte et quatre tableaux (dans Théâtre naturaliste) 18xx J'ai prêté loche pour entraver le boniment du garçon qu'on allait brancher En enquillant dans la vergne d'Arnelle, pastiquant sur la placarde (lettre) <2 citation(s)>

Dérivé de la coutume ancienne de suspendre les déserteurs ou les voleurs à des branches d'arbres jusqu'à ce que mort s'ensuivit (PESCH) /ce verbe s'employait autrefois pour désigner le châtiment des voleurs qu'on pendait en les attachant à une branche d'arbre (Peschier 1852) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 597