bourlinguer

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre moderne : 4 fréquence : 24

bourlinguer

Voyager, naviguer, aller de droite et de gauche, être balloté ; travailler, faire un métier dur et fatigant, pénible ; vivre, souvent péniblement ; voyager aventureusement (sans bateau), voyager en routard ; par ext. avoir une longue expérience (d'un milieu) ALL : unter schwierigen Verhältnissen leben

Synonyme : voyager

1938 J'ai à bourlinguer dans ma tête au moins pour un mois de pensées 1938. Moi, un nain 1955 Autrefois marin, ayant bourlingué jusqu'à Terre-Neuve comme pêcheur, ce rude homme venu à la Police, n'entendait pas s'y reposer 1955. Les dessous de Paris - Souvenirs vécus par l'ex-inspecteur principal de la brigade mondaine Louis Métra 1861 dans ce pays tant vanté, que j'ai sillonné dans tous les sens, où j'ai bourlingué déjà pendant dix ans […] je n'ai jamais été malade sérieusement. 1861. Le chemin de l'épaulette - Histoire de l'enrôlé volontaire 2009 une deuxième vie ; celle de la nuit, où l'on peut bourlinguer dans les boîtes de nuit de Montparnasse, dans les boîtes de jazz de Saint-Germain, ou dans les boîtes à cul de Pigalle. 2009. Sang d'encre au 36 2006 Lui était pédophile et bourlinguait déjà depuis plusieurs années dans les bordels du tiers-monde. 2006. L'exequatur 1982 Pilote de chasse ayant pas mal bourlingué, il aime l'acrobatie et le mouvement. 1982. Les hélicos du djebel. Algérie 1955-1962 1999 Je bourlingue depuis 1972 dans le cyclisme de haut niveau ; j'ai, comme l'on dit, de la bouteille 1999. Massacre à la chaîne <7 citation(s)>

P.-ê. de boulingue ou selon Guiraud, du provençal bourla, dimin. de bourre désignant de petits objets (bogue de châtaigne, coquille vide...) d'où « être agité sur la mer comme une coquille de noix » (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 309