bonneteur

date : 1874 registre moderne : 4 fréquence : 22

bonneteur n.

Celui qui tient le bonneteau, maître du bonneteau (jeu où il faut retrouver une carte parmi plusieurs mélangées devant soi, où l'on perd toujours) ; (filou de campagne)

Synonyme : escroc Famille : bonneteau

1912 Le bonneteur est un escroc de jeux, qui rafle l'argent des naïfs, à l'aide d'un jeu dit bonnet, cri ou bonneteau, qui se joue à l'aide de trois cartes, deux rouges et une noire. Ces cartes tournées face en dessous, sont déplacées par le tenancier, ou bonneteur, ou bonnichon, ou leveur, qui les transpose après les avoir préalablement montrées. Le gogo qui se laisse entraîner à jour gagne s'il indique l'exacte position de la carte rouge, perd s'il se trompe dans sa désignation. 1912. Les plaies sociales. La Pègre 1937 le plus complet, le plus blindé, le mieux assorti, le plus raciste, le plus effronté de la planète, bonneteurs avérés 1937. Bagatelles pour un massacre 1893 J'en dirai autant pour ce qui concerne les bonneteurs qui exercent leur industrie en chemin de fer. Chargez le sergent de ville de réprimer ce délit, […] il arrêtera un brave bourgeois [qui] fait sa partie de cartes avec un abonné de ses amis 1893. Paris qui mendie - Mal et remède 1899 quelques vieilles carrioles, et quelques haridelles qu'il louait à ses voisins, surtout aux bonneteurs fréquentant les courses 1899. Les Mémoires de M. Goron - Haute et basse pègre 1976 les bonneteurs. Il s'agit de véritables escrocs qui manient la carte avec une dextérité de prestidigitateur. Le joueur est toujours « plumé » et, cependant, il se laisse attirer par la simplicité du jeu 1976. Un septennat policier - Dessous et secrets de la police républicaine 1911 décida que Ribouldingue, en sa qualité d'ancien bonneteur, réputé pour être veinard au jeu et savoir au besoin aider la chance, retournerait au cercle pour tenter une dernière fois la chance 1911. Les Pieds Nickelés voyagent, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912) <6 citation(s)>

Opère principalement dans les trains de courses (il est généralement doublé d'un souteneur) (DEL) / 1874 : qui tient le bonneteau (GR) / 1874 arg. « teneur du jeu des trois cartes » dans ESN.; 1875 (Gaz. des Trib., p. 127, 3e col. dans Littré) (TLFi) / 1836 -à confirmer au vu des datations du TLFi et du GR (GB) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 369