saler

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre ancien : 7 registre moderne : 6 fréquence : 19

saler & saler qqun ; se faire saler ; saler la gueule v.tr.

Condamner, sanctionner, punir, réprimander, juger sévèrement ; battre ; être durement puni ; frapper ALL : j. einen Verweis erteilen

Synonyme : sévère, injuste, strict, raide, puni, punir, sanctionné, sanctionner, juger, jugé, condamner, condamné, réprimande, réprimander, gronder

1904 Ça ne va pas, Thérèse ? –Son homme l'a salée 1904. La Maison Philibert 1972 Le procureur avait demandé au président de me saler un peu plus 1972. Cambrioles - Les bouleversants mémoires de l'Arsène Lupin de l'après-guerre 1957 À ses débuts il a pris trois ans pour la came. Il va se faire saler... à moins qu'il ne se mette à table 1957. Carnaval à cinq 1947 Ils ne l'en ont pas moins salé. Ils lui ont collé vingt ans, le maximum 1947. Lettre à mon juge 1892 Décidément, les hommes de cette compagnie sont bien s'traordinaire[s]. Faut qu'ça finisse ! J'vas les saler comme y faut ! 1892. Fricotard et Chapuzot (Pièce en trois Actes et cinq tableaux) 1921 Le major surtout a été terrible ; c'est ce mot de Boche, faut croire, qui lui pesait sur l'estomac. Le conseil m'a salé à cause de lui : cinq ans de travaux publics. 1921. La boue 1905 T'es bu, toi ! Si je te salais ?... 1905. Le Tigre & Coqueliquot 1905 Biribi pour le moins... La Nouvelle, pour sûr, quand la juste l'aura salé 1905. Le Tigre & Coqueliquot 1911 Je me salerais la gueule pour t'avoir passée à l'escrache, ma môme ! 1911. Le journal à Nénesse <9 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 971