bobino

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1827 registre ancien : 9 registre moderne : 0 fréquence : 19

bobino & bobineau ; bobinot n.m.

Montre, montre ordinaire

Synonyme : montre

1843 le président Bresson qui sait ses Mystères de Paris, daignait expliquer à un grinche, qui feignait de l'ignorer, le sens du mot toquante (montre). Un autre grinche se leva aussitôt et dit : –Pardon, M. le président, vous êtes dans l'erreur : le mot toquante ne se dit plus dans l'argot depuis plus de dix ans. Une montre s'exprime par un autre mot. M. le président. –Quel est ce mot ? Le grinche. –Bobineau et par abréviation Bob. 1843. Ignorance de M. Eugène Sue 1843 Depuis douze mois, vous croyez avoir dans votre gousset une magnifique toquante, eh bien non ; vous n'avez qu'un misérable bobineau ! C'est très-humiliant. 1843. Ignorance de M. Eugène Sue 1843 Le président rappelait à l'accusé, qu'au dire d'un témoin, il se serait vanté de mettre la main sur la toquante. Levasseur : Toquante ? Qu'est-ce que c'est que ce mot-là ? connais pas. Desmarais, gendarme : Au mois de décembre dernier, j'ai été requis d'arrêter l'accusé Levasseur, et d'assister à la perquisition faite au domicile de Souques, où nous avons trouvé une quantité considérable de fausses clés. Levasseur, à cette occasion, a dit : « Quel dommage que je ne sois pas entré seul ! j'aurais mis la main sur la toquante. » Levasseur : Mais enfin, qu'est-ce que c'est que ça, la toquante ? Je n'ai pas été initié à un pareil langage. M. le président : Ne feignez pas d'ignorer ce que vous savez mieux que personne. Toquante, dans l'origine, voulait dire montre ; depuis, son acception s'est étendue, il veut dire aujourd'hui tout ce qui est bon à prendre. Clivat, se levant : Pardon, M. le président, vous êtes dans l'erreur, le mot toquante ne se dit plus dans l'argot, depuis plus de dix ans (rires dans l'auditoire). Une montre s'exprime par un autre mot que je dirais bien… M. le président : Quel est ce mot ? Clivat : Bob ou bobineau. 1843. Littérature bigorne 1887 où qu't'as dégoté ce bobino-là ? 1887. En famille - Études d'argot, dans La Chair 1880 –J'travaillais à la dure, me dit le premier. […] J'm'amène devant un pantriot, quoi ! j'lui dis : Donne-moi ton bobino (montre), ton poignon (argent). […] S'il fait l'craneur, j'le r'froidis avec mon lingue (couteau). 1880. Souvenirs de prison et de bagne <5 citation(s)>

BOBINEAU, BOBINOT, subst. masc. − Arg. Montre. Var. bobine, bobino, bob, bobe. Bobinot en jonc, en plâtre, à la manque (Nouguier, Notes manuscrites et interfoliées au Dict. de Delesalle, 1900, p. 39); 2. 1827 arg. bobineau « montre » (Dem. d'apr. Esn.); 1836 bobino (F. Vidocq, Les Voleurs, t. 1, p. 26); (tlfi:bobineau) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 304