mastic

fréquence : 4

mastic

n.m.

Homme ; (terme de mépris)

1937 N'importe quel châtré, n'importe quel mastic, youtre en délire d'imposture s'y porte de soi même au pinacle 1937. Bagatelles pour un massacre 1911 Et qu'est-ce qu'ils prenaient pour leur rhume, les clients, une fois qu'il les avait dans le naze !… Ah ! ce ressaut !… Dire qu'un mastic de ce numéro-là, ça s'est laissé flotter dans la Seine, comme un plein de sel, à cause d'une môme de quatre sous 1911. Le journal à Nénesse <2 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 274