cric, croc

registre ancien : 9 fréquence : 22

cric, croc

& crie, croc ; cric croc ; cric-croc ; cric, croc ! ; cric-croc ! ; cric-croq ; cric / crac ; cric, croc, mace, taupe, trinque ; cric, croc, taupe, masse qui boit ; cric ! crac ! Un tonnerre dans ton lit ; une jeune fille dans mon hamac !

interj./juron

À ta santé, je bois à toi ; acclamation dans casernes et prisons quand qqun se prépare à raconter une histoire ALL : Prost ! / IT : alla tua salute

1829 Brulin va conter un conte ! –Ça y est-il ? –Oui ! –Cric ! –Crac, répète l'auditoire ! 1829. Mémoires d'un forban philosophe 1832 Le conteur commence d'ordinairement sa narration en criant cric ! Les auditeurs répondent croc ! Et l'orateur reprend : «Un tonnerre dans ton lit ; une jeune fille dans mon hamac !» 1832. Le négrier - Aventures de mer 1882 –Cric ! dit le caporal, qui venait de conter l'histoire. –Crac ! répondit toute la chambée. –Eh bien ? et les résevristes, fit le clairon de la 2e, ils ont donc le bec mort ! 1882. Manuel du Parfait Réserviste 1861 Quand le conte est achevé, et que malgré les crics et les cracs que les plus enragés beuglent de temps en temps pour ranimer l'attention, plus de la moitié des camarades est endormie. 1861. Le chemin de l'épaulette - Histoire de l'enrôlé volontaire 1911 Avec ça, que tu t'es mouché du ripaton, toi, pour me débarbouiller à la brosse de chiendent devant le populo de la bourrache… Tu trinques à ton tour ; c'est logique, Véronique… Cric-croc ! 1911. Le journal à Nénesse <5 citation(s)>

Depuis XIVe (; cric-croc semble imiter par onomatopée le bruit des verres qu'on choque ; en anc. fr. croquier = 'frapper contre un écu pour provoquer qqun en duel' (MCC) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 903