épatement

registre ancien : 7 fréquence : 6

épatement

n.m.

Forte surprise, étonnement, stupéfaction

Synonyme : étonnement, interjection, exclamation

1909 Et leur épatement se serait changé en douloureuse stupéfaction quand ils auraient vu le trio barboter, en guise de souvenirs, tous les bibelots et objets précieux qui meublaient lesdites cases 1909. Ribouldingue se marie, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912) 1911 J'ai déjà chanté que je n'y voyais plus que dalle et pouic, tellement j'étais tué d'épatement… 1911. Le journal à Nénesse 1910 Leur premier épatement n'était que de la mie de pain à côté de celui qu'ils éprouvèrent en voyant les juges prendre place au tribunal 1910. À la conquête du Pôle Nord, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912) <3 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 832