barberot

registre ancien : 9 registre moderne : 0 fréquence : 17

barberot

& barbero ; (barbere)

n.m.

Barbier des forçats, forçat chargé de raser ses camarades, coiffeur et perruquier du bagne (fait aussi un peu de chirurgie) ; infirmier (du bagne)

Synonyme : coiffeur, barbier, infirmier, apothicaire, brancardier

Morphologie : e/o

Usage : prison, carcéral, forçat, bagne

1841 Après la toilette du barbero, venait la grande toilette du corps 1841. Les forçats considérés sous le rapport physiologique, moral et intellectuel, observés au bagne de Toulon
1841 Alors le barbero coupait à ras la chevelure 1841. Les forçats considérés sous le rapport physiologique, moral et intellectuel, observés au bagne de Toulon
1846 Va dire à ce misérable qui a voulu me tuer l'autre soir qu'il donne son argent ; qu'on le soignera en ami, et que le « barberot » ne jettera pas trop de sel dans l'eau en bassinant ses plaies 1846. Les chauffeurs du Nord
1875 Avant qu'ils partent pour leur destination, qui bien souvent est Cayenne ou la Nouvelle-Calédonie, ils sont rasés, et le barberot (barbier) leur taille les cheveux en échelle 1875. Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie jusqu'en 1870
1896 Toutes formalités remplies, le barbero entre en scène. Pendant sa besogne, qu'il achève à grands coups de ciseaux et de rasoir, ce dernier entretient, à vois basse, le nouveau venu de la police de la prison. Ici, comme ailleurs, figaro donne des conseils 1896. La maison centrale de Nîmes - Ses organes, ses fonctions, sa vie

<5 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).