embêter

date : 1794 registre ancien : 6 registre moderne : 5 fréquence : 167

embêter & emb... ; em...bêter ; s'embêter ; s'em...bêter ; s'embêter de ; ne pas s'embêter un instant v.tr.

■ Ennuyer, importuner, gêner, déranger, contrarier, causer des ennuis, tanner, tourmenter ; ■ s'ennuyer ; ■ s'ennuyer, se donner du mal ; □ s'amuser, ne pas s'ennuyer ANG : to bother

Synonyme : gêner/se gêner, ennuyer, s'ennuyer Famille : embêt-

10803.jpg: 435x600, 40k (06 mars 2013 à 23h37)

1914 Si p'tit qu'c'est [une puce], qu'ça puisse autant embêter l'monde, c'est pas bien trouvé ! –On embête toujours quelqu'un pour gagner sa croûte… 1914. La grâce de Bichu, dans Racaille et parias 1828 à lui le coq, le papa Dufailli, pour inventer des emblêmes et embêter le conscrit 1828. Mémoires de Vidocq – Les voleurs 1954 je resterai ici jusqu'à ce qu'il se montre. / Cela eut l'air de l'embêter considérablement. 1954. Le jaguar ne pardonne pas ! (Pitiless) 1916 Il insiste, le misérable. Ça mérite un éclat. Il l'a : « Ah ! non, tu sais, tu m'embêtes à la fin ! Laisse-moi roupiller tranquille ! […] » 1916. Sous Verdun (août-octobre 1914) 1914-1919 Ce qui nous embête, nous dit-il, c'est qu'ils ont bien tapé dans Aubérive mais le réseau de barbelé est absolument intact. 1919. J'étais médecin dans les tranchées (2 août 1914-14 juillet 1919) 1917 Son chef d'escouade me disait, en s'essuyant les yeux : –Non, vois-tu, y'a pas moyen de s'embêter avec un client pareil, la guerre durerait cent ans que j'en rigolerais jusqu'au bout. 1917. Le chass'bi. Notes de campagne en Artois et en Argonne en 1915 1939 Lors du triomphe des philosophes à l'Académie, l'institution de concours devient un moyen « d'embêter » le gouvernement 1939. L'Académie française 1914-1919 J'ai une dent de sagesse qui m'embête. 1914-1919. Les carnets de l'aspirant Laby. Médecin des tranchées 1982 Et puis aussi ne vous laissez pas embêter par les garçons ! 1982. Les hélicos du djebel. Algérie 1955-1962 1933 Ce que je me suis embêtée, hier ! Je n'ai pas été au Jardin des Plantes parce que ma tante trouvait qu'il faisait trop froid pour se « dandiner devant les ours blancs ». J'étais furieuse 1933. Puberté. Journal d'une écolière 1933 Sa mère n'a pas voulu qu'elle aille une deuxième fois au cinéma dans la même semaine ; elle est donc restée chez elle à s'embêter toute la journée. 1933. Puberté. Journal d'une écolière 1903 Ça fera passer le temps car je m'em...bête trop dans le cabanon. 1903. Les enracinées <12 citation(s)>

De em- (en-), bête, et suff. verbal (GR) / 1794 Hébert, le Père Duchesne, nd 312 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 766