s'emberlificoter

date : 1755 registre moderne : 5 fréquence : 11

s'emberlificoter

& emberlificoter ; emberlificoter qqun ; s'embarlificoter ; embarlificoter

v.tr.

Se mettre dans l'embarras ; se compliquer ; prendre au piège, tromper, embrouiller, faire tomber dans un piège, amadouer ; duper, exploiter

1935 Camarade, je ne suis pas une oie blanche, et je ne t'interdis pas de me débiter des fadaises. Tous les hommes ont cette manie. Cependant, je t'avertis que tu perdrais ta salive à essayer de m'emberlificoter, car je suis une pure intellectuelle, une marxiste. 1935. Viande à brûler
1954 La manière dont il racontait sa jeunesse avait quelque chose d'attachant. Il m'emberlificotait dans un vrai roman populaire vécu 1954. Toute ma vie
1902 Vous allez m'embarlificoter avec vos grands mots, je vous déclare que je ne m'y laisserai pas prendre 1902. Vidocq - Ses exploits, ses aventures (Une grande dame de la pègre)
1905 Je m'embarlificote les jambes dans quelque chose 1905. Les audiences joyeuses
1928 Parce qu'il t'a avancé quelques demi-setiers, et une pièce de quarante sous de temps en temps, voilà que t'es tout près de chanter partout que c'est un chic type… Pendant ce temps-là, il te tond jusqu'au sang, il t'emberlificote dans ses grandes pesées 1928. La racaille
1928 Rien que fournir des petits verres à crédit au père pour l'emberlificoter davantage dans tes pesées, et presque jamais lui donner de quoi bouffer !… 1928. La racaille

<6 citation(s)>

Terme champenois aux variantes multiples, embirelicoquier (XIVe), embrelicoquer, emberloquer, etc., ou, d'après P. Guiraud, de em- (en-), rad. berl- (cf. berloque, breloque, anc. franç. berele «menu objet»), et une combinaison des suff. -ique et -oque (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).