torcher

fréquence : 19

torcher

& torcher un travail

Écrire rapidement ; conclure rapidement ; faire ; nettoyer, finir (un verre, l'adition, etc) ; boire un verre, une bouteille ; faire (dessiner) ; faire (peindre) ; faire un travail grossièrement

Synonyme : manger, nourrir, boire, offrir à boire, faire, dessiner

1884 Mais, au fond, il se sentait incapable de pondre un article présentable, de torcher proprement une nouvelle 1884. Le Boul' Mich' 1955 Nous […] torchâmes une portion de je ne sais quoi, mais particulièrement salé 1955. La nuit de Saint-Germain-des-Prés (Les nouveaux mystères de Paris, 6e arrondissement) 1954 Après avoir englué la palette de camelote fraîche, je me mis à continuer de torcher une pénible nature morte que jamais je ne terminerai 1954. Rue des maléfices - Chronique secrète d'une ville 1995 c'est toi qui as torché ces pages que j'ai lues sur ton bureau ? 1995. Debout les morts 1995 Il ne faudrait pas pousser beaucouo Leguennec pour qu'il torche son enquête et remette ses conclusions au juge d'instruction. 1995. Debout les morts 1998 Il se souvient que Le Braz avait le chic pour torcher en un clin d'oeil des rapports brefs, clairs et précis. 1998. Il faut tuer René Dousquet ! 1949 Je torchai l'ardoise et nous nous faufilâmes vers la sortie 1949. Un drôle de mec - Roman traduit de l'argot américain 1911 Hier, je n'ai pas pu torcher une seule phrase… 1911. Le journal à Nénesse <8 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 903